Astéroïde B 612

La planète du Petit Prince
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hugues Auffray

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Petit Prince
Admin
avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 04/02/2006

MessageSujet: Hugues Auffray   Dim 18 Juin - 20:18



    Hasta luego!
    À bientôt, si Dieu le veut
    Hasta luego!
    On se reverra sous peu.

    On a trois mois
    De réserves au fond des cales
    Allez, les gars!
    On va hisser la grande voile

    Laissez passer les enfants
    De la nuit.
    Il vont chercher le grand vent
    De l'oubli.

    Toi qui n'as rien,
    Embarque-toi avec nous.
    Donne-moi la main
    Car ta place est parmi nous.

    Hasta luego!
    À bientôt, si Dieu le veut
    Hasta luego!
    On se reverra sous peu.

    Toi qui as peur,
    Cache-toi derrière mon bras
    Car voici l'heure
    Enfin d'être fier de toi

    Laissez passer les enfants
    De la nuit.
    Il vont chercher le grand vent
    De l'oubli.

    Toi qui doutes,
    Regarde-moi dans les yeux.
    Suis ma route :
    Elle te mènera vers Dieu.

    Hasta luego!
    À bientôt, si Dieu le veut
    Hasta luego!
    On se reverra sous peu.

    On a trois mois
    De réserves au fond des cales.
    Allez, les gars!
    On va hisser la grande voile

    Laissez passer les enfants
    De la nuit.
    Il vont chercher le grand vent
    De l'oubli.

    Laissez passer les enfants
    De la nuit.
    Il vont chercher le grand vent
    De l'oubli.

    La la la la la...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://b612.superforum.fr
Petit Prince
Admin
avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 04/02/2006

MessageSujet: Re: Hugues Auffray   Sam 24 Juin - 17:15



    C'est un fameux trois-mâts fin comme un oiseau.
    Hisse et ho, Santiano !
    Dix huit nœuds, quatre cent tonneaux :
    Je suis fier d'y être matelot.

    Tiens bon la vague et tiens bon le vent.
    Hisse et ho, Santiano !
    Si Dieu veut toujours droit devant,
    Nous irons jusqu'à San Francisco.

    Je pars pour de longs mois en laissant Margot.
    Hisse et ho, Santiano !
    D'y penser, j'avais le coeur gros
    En doublant les feux de Saint-Malo.

    Tiens bon la vague et tiens bon le vent.
    Hisse et ho, Santiano !
    Si Dieu veut toujours droit devant,
    Nous irons jusqu'à San Francisco.

    On prétend que, là-bas, l'argent coule à flots.
    Hisse et ho, Santiano !
    On trouve l'or au fond des ruisseaux :
    J'en ramènerai plusieurs lingots.

    Tiens bon la vague et tiens bon le vent.
    Hisse et ho, Santiano !
    Si Dieu veut toujours droit devant,
    Nous irons jusqu'à San Francisco.

    Un jour, je reviendrai chargé de cadeaux.
    Hisse et ho, Santiano !
    Au pays, j'irai voir Margot.
    A son doigt, je passerai l'anneau.

    Tiens bon la vague tiens bon le vent.
    {Tiens bon le cap tiens bon le flot.}
    Hisse et ho, Santiano !
    Sur la mer qui fait le gros dos,
    Nous irons jusqu'à San Francisco.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://b612.superforum.fr
Petit Prince
Admin
avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 04/02/2006

MessageSujet: Re: Hugues Auffray   Lun 26 Juin - 22:17



    Si tu passes là-bas vers le Nord
    Où les vents soufflent sur la frontière,
    N'oublie pas de donner le bonjour
    À la fille qui fut mon amour.

    Si tu croises les troupeaux de rennes
    Vers la rivière à l'été finissant,
    Assures-toi qu'un bon châle de laine
    La protège du froid et du vent.

    A-t-elle encore ses blonds cheveux si longs
    Qui dansaient jusqu'au creux de ses reins ?
    a-t-elle encore ses blonds cheveux si longs ?
    C'est ainsi que je l'aimais bien.

    Je me demande si elle m'a oublié...
    Moi, j'ai prié pour elle tous les jours
    Dans la lumière des nuits de l'été,
    Et dans le froid du petit jour.

    Si tu passes là-bas vers le Nord,
    Où les vents soufflent sur la frontière,
    N'oublie pas de donner le bonjour
    À la fille qui fut mon amour.




    Well, if you're travelin' in the north country fair,
    Where the winds hit heavy on the borderline,
    Remember me to one who lives there.
    She once was a true love of mine.

    Well, if you go when the snowflakes storm,
    When the rivers freeze and summer ends,
    Please see if she's wearing a coat so warm,
    To keep her from the howlin' winds.

    Please see for me if her hair hangs long,
    If it rolls and flows all down her breast.
    Please see for me if her hair hangs long,
    That's the way I remember her best.

    I'm wonderin' if she remembers me at all.
    Many times I've often prayed
    In the darkness of my night,
    In the brightness of my day.

    So if you're travelin' in the north country fair,
    Where the winds hit heavy on the borderline,
    Remember me to one who lives there.
    She once was a true love of mine.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://b612.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hugues Auffray   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hugues Auffray
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation: hugues potter
» Caron Hugues, inventaire et autres.
» Sept (7) Questions au Dr. Hugues Saint-Fort
» Bienvenue à Hugues Revel
» Les nouveaux inscrits présentez-vous!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astéroïde B 612 :: Kiosque à musique-
Sauter vers: